Un projet discriminatoire vecteur d’islamophobie

Mémoire présenté à la

Commission des institutions

Consultation générale et auditions publiques sur le projet de loi n° 60

Collectif Québécois Contre l’Islamophobie (CQCI)

  Ce Mémoire du CQCI présente les éléments pour lesquels le Projet de loi 60 doit être abandonné par le gouvernement du Québec. Le CQCI juge le projet de loi 60 intrinsèquement discriminatoire. De plus, le discours qui entoure sa présentation, dans le contexte actuel des perceptions en société, contribue à conforter, renforcer et propager la xénophobie, le racisme et l’islamophobie.  Au regard des préjudices occasionnés aux musulmanes et musulmans, il n’aurait jamais dû être présenté. Recommandations Au terme de ce rapport, nous faisons les recommandations suivantes au gouvernement. Recommandation 1 : L’abandon du projet de loi 60 Recommandation 2 : La mise en place d’un plan d’action de lutte contre l’islamophobie Ce plan d’action devrait comprendre la compilation des données sur l’islamophobie et les crimes haineux envers la minorité musulmane. Il devrait se pencher sur les événements récents qui ont entouré ce projet de loi depuis les premières fuites sur les intentions du ministre responsable. Recommandation 3 : Le lancement d’une campagne de sensibilisation contre l’islamophobie   Une telle campagne est plus que nécessaire pour informer la population, restaurer la paix sociale et amener un réel changement des attitudes, des comportements et des perceptions.